Johnny Esteban commence ses études musicales dès l'âge de cinq ans par l'apprentissage du violon, et c'est à dix-neuf ans qu'il va débuter les cours de chant, auprès de Marie-Paule Schaeffer, puis dans les classes de Peggy Bouveret et Juan-Carlos Morales au CNR de Metz, où il obtient une Médaille d'Or en technique vocale. Il aura l'occasion de suivre les masterclass et les cours de Juan-José Mosalini, en tango argentin, de Monique Zanetti. en musique baroque, de Udo Reinemann, dans sa Classe d'interprétation du Lied, de la Mélodie et de l'Opéra au Conservatoire de Metz, puis au conservatoire d'Amsterdam, et suivra l'enseignement à Paris de Mireille Alcantara entre 2004 et 2009. Il se perfectionne actuellement auprès d’Antoine Palloc, Emmanuel Olivier, ainsi que Leontina Vaduva.


 Parallèlement, depuis 1997, il a suivi des études universitaires en musicologie à la Faculté de Metz, et a obtenu le CAPES d'éducation musicale et de chant choral en juin 2002. 


Depuis 2007, il est membre fondateur du quatuor Amadis, (avec Nathalie Gaudeffroy, Nadine Wagner, Jean-François Rouchon) dédié à la musique vocale baroque, romantique et contemporaine. En 2010, il intègre le choeur de Radio France en tant que ténor 1. Il fonde également en 2014 l’octuor vocal « Men in voice » composé de 8 voix d’hommes sur un répertoire romantique et cross over. 


On a pu l’entendre dans diverses oeuvres religieuses, oratorios, messes et requiems, notamment dans le requiem de Gounod, le Stabat Mater de Haydn, la Passion du Christ de Loewe au Festival des Heures Romantiques entre Loir et Loire, dans la Misa Criolla de Ramirez à Courceulles sur mer, ou encore dans la Messe du Couronnement de Mozart à la cathédrale de Lausanne. On a également pu l'entendre dans un répertoire de mélodies et de lieder, allant de Schubert à Strauss, de Fauré à Debussy ou encore Ravel, et de Rossini à Tosti pour la musique italienne, au Chateau de Blois, au manoir de la Possonnière (maison natale de Ronsard) à Couture sur Loir, ou encore à la salle Beethoven à Amsterdam.

     Son activité au sein du choeur de Radio France lui a permis en outre de travailler sous la baguette de grands chefs internationaux, tel que Sir Collin Davis, Myung Wung Chung, Daniele Gatti, Valeri Guergiev, dans les plus belles salles de Paris, notamment la Salle Pleyel, le Théâtre des Champs Elysées, le théâtre du Chatelet, …