Photo: Camille Vidal-Naquet

En 1996, Alejandro SCHWARZ crée avec d'autres jeunes musiciens le quintet EL ARRANQUE, qui devient un an plus tard septuor avec chanteur. Il commence alors sa carrière d’arrangeur et de compositeur. Avec cette formation, vouée à recréer et à rénover le son de la Orquesta Tipica, il se produit pendant cinq ans en Argentine et à l'étranger et enregistre deux disques. En 2001, Alejandro SCHWARZ s'installe à Paris. Il y rejoint le Quinteto TIEMPO SUR. En 2003 et 2004, ce groupe se produit avec la chanteuse américaine Julia Migenes dans le spectacle « La Argentina » (Cours d’honneur du Palais des Papes, Théâtre du Châtelet). En 2004, avec le bandonéoniste Victor VILLENA, il crée le Quinteto EL DESPUES, dont il est le compositeur. Ce groupe lui permet d’aller au-delà du tango traditionnel, d'approfondir sa recherche de renouveau de ce genre et de développer un style de plus en plus personnel. En 2006, le quinteto El Después sort son premier disque, « Reunion », constitué presque exclusivement de ses compositions. En juin et juillet 2007, le Quinteto El Después se produit au Teatro Sao Carlos de Lisbonne, dans l’opéra d’Astor Piazzolla, Maria de Buenos Aires, avec la chanteuse de fado MISIA. Alejandro SCHWARZ participe également, en tant que compositeur et guitariste, à de nombreux autres projets: il dirige, compose et arrange des tangos pour le groupe LAS MALENAS; il accompagne à la guitare la chanteuse argentine Haydée ALBA; il arrange, compose et accompagne la chanteuse japonaise Anna SAEKI, avec qui il a enregistré 3 disques et effectué 4 tournées au Japon. Il participe en tant qu'arrangeur, compositeur et guitariste au gran Septeto LA ACADEMIA, qui se produit essentiellement dans les milongas. En février 2007, Alejandro SCHWARZ est invité comme compositeur au IX festival de tango de Buenos Aires. Il présente, au Teatro Alvear, de nouvelles compositions pour orchestre de tango et saxophone ténor. Nourri de littérature étrangère et argentine, il s’inspire, pour l’une d’elles, d’une nouvelle de Julio CORTAZAR, « Continuidad de los Parques ». En mai 2007, c’est le festival Loch Shiel Spring Festival, en Ecosse, qui le sollicite : Alejandro SCHWARZ compose pour l’occasion « Lady Chisholm’s Loneliness », morceau inspiré du drame de la défaite du prince écossais Bonny Charles, pour un ensemble composé de violon, harpe, guitare, saxophone ténor, violoncelle, piano, contrebasse, soprano et contralto.