Johnny Esteban - chant & récitation

Lionel Allemand - violoncelle
Anthony Millet - accordéon

Alejandro Schwarz - arrangements

 

Revenir à Buenos Aires est un voyage aux origines du tango argentin qui nous transporte des premiers tangos populaires aux pièces plus élaborées, lyriques ou intimistes du maître aujourd'hui incontesté et incontestable, Astor Piazzolla. 

Après des années d'exil, un compadrito revient à Buenos Aires pour y finir ses jours, et nous livre un retour chargé d'images, de souvenirs, de parfums et de visages, où chaque chant, annoncé par la traduction ou un poème en rapport avec le texte chanté, permet ainsi à tous, hispanophone ou non, de comprendre les inflexions mélancoliques de cette musique.

Romantisme, mélancolie, spleen, nostalgie sont autant d’émotions mises en exergue par les notes de cette musique venue d’Argentine, et c’est grâce à des compositeurs et interprètes comme Gardel, l’idole de tout un peuple, ou encore Troilo, Stamponi et Piazzolla que le Tango obtient ses lettres de noblesse et rentre au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO en 2008.


L' Esteban Trio propose une nouvelle approche de la musique tango grâce à une formation inédite dans le milieu du tango argentin : violoncelle, accordéon et voix. L' Esteban Trio dévoile toutes ses qualités d’interprétation dans un programme original (arrangements et compositions : Alejandro Schwarz) qui met en évidence la virtuosité de chacun des membres du groupe tout en les rassemblant dans une unité stylistique et dans une couleur  qui fait l’authenticité de cet ensemble prometteur.